samedi 10 décembre 2016

Jacarei 10 Décembre 2016 Messages de Notre Dame, Sainte Lucie et Saint Gérard



Jacarei 10 Décembre 2016
Messages de Notre Dame, Sainte Lucie et Saint Gérard

Marcos :
« Soyez loués à jamais ! Oui, je suis très bien Maman ! Oui depuis avant-hier sans manger pratiquement.
Non, non je n’ai rien senti. Oh c’est la Dame qui a fait. Je dirai oui Je voudrais remercier la Dame pour les signes si merveilleux que la Dame a fait le 8 décembre surtout sur la statue de mon père spirituel Carlos Tadeu Merci beaucoup pour… la Dame a confirmé ces signes qui étaient la volonté de la Dame que cela soit fait
Et merci beaucoup de m’avoir fait tant confiance à ma vie entière et de m’avoir choisi pour pouvoir porter au monde tant de grâces du Cœur de la Dame ! Merci, merci Maman !
Oui, oui je remercie aussi la Dame pour lui et je demande à la Dame qu’Elle me donne la grâce de l’honorer toujours plus tous les jours de ma vie. Oui. Oui ! »

Très Sainte Marie :
« Chers enfants, aujourd’hui, en cette nuit bénie de l’Anniversaire de la translation de Ma Sainte Maison à Lorette Je viens à nouveau vers vous pour vous dire : soyez Mes maisons saintes en priant mon Rosaire tous les jours avec amour et avec le cœur.

Soyez Mes maisons saintes en lisant Mes Messages tous les jours et en vivant Mes Messages avec amour.

Soyez Mes maisons saintes en faisant des sacrifices pour la conversion des pécheurs parce qu’ils sont encore aujourd’hui si nombreux, nombreux et continuent à transpercer Mon Cœur Immaculé avec leurs péchés.

Soyez Mes maisons saintes en fuyant le péché et en vivant toujours plus dans la grâce de Dieu, dans l’amitié de Dieu.

Soyez Mes maisons saintes en élevant pour Moi dans vos âmes des murs faits de briques d’amour de beaucoup de Rosaires, de colonnes faites de foi pure et d’obéissance envers Moi, de toits de sacrifices, pénitences et vertus, de fenêtres de véritable docilité, humilité, douceur, innocence, de portes de générosité, de don total à Moi et à Dieu.

Ainsi Mes enfants vous ferez vraiment pour Moi à l’intérieur de vos cœurs, des maisons saintes, des demeures saintes comme Ma maison de Nazareth où Je pourrai vivre avec Jésus et Mon époux Joseph en régnant en vous tous les jours et en transformant vraiment vos âmes en un deuxième Ciel.

Soyez Mes maisons saintes en vivant tous les jours toujours plus dans l’espérance que Mon Cœur Immaculé triomphera et en portant à tous Mes enfants aussi à cette grande espérance pour qu’ils ne se découragent pas en ces temps de grande tribulation.

Je veux que vous soyez Ma maison sainte, toute propre de toute tache de péché, parfumée d’amour, de vertus et de prières, surtout du Rosaire, décorée de beaux rideaux de service, d’oeuvres d’amour faites pour Moi, ornée avec les fleurs les plus belles et parfumées de votre confiance en Moi et de votre consécration totale à Moi, en vivant complètement dépendants de Moi et comme Mon petit enfant a dit aujourd’hui : ou vivre pour Marie ou mourir !

Alors, vraiment je vivrai dans la maison de vos âmes, Je règnerai en elles comme dans Mon deuxième Ciel, Je ferai d’elles Mon Palais et en elles, je montrerai Ma puissance, Ma présence maternelle qui touchera, qui remplira de lumière et d’amour les cœurs de tous Mes enfants renouvelant le monde entier.

La translation de Ma Maison Sainte de Nazareth à Lorette vous apporte aussi, pour vous tous Mes enfants, ce message : translatez-vous, translatez-vous de la Terre au Ciel, translatez-vous des choses mondaines aux choses célestes, translatez-vous de la terre du péché à la terre de la grâce, translatez-vous des ténèbres à la lumière, translatez-vous du mal au bien, translatez-vous de la haine, de la dureté de cœur à la paix, à l’amour.

Alors vous serez vraiment Mes enfants, Mes enfants chéris semblables à Moi qui suis Tota Pulchra, Toute Pure, Toute Belle. Et alors par vous, par vous Mes enfants Je pourrai vraiment irradier Ma lumière mystique maternelle comme un Soleil resplendissant de grâce qui va finalement mettre fin à toute ténèbres du mal et du péché dans le monde et faire régner Mon Cœur immaculé.

Continuez à prier Mon Rosaire tous les jours, par lui tous les jours Je vous transforme toujours plus en Mes maisons saintes comme dans Ma maison de Nazareth où je peux vivre, régner vraiment avec Jésus et Mon époux Joseph et faire là les plus grandes œuvres et merveilles de grâce.

Je désire qu’en ce mois vous vous prépariez tous pour la Naissance de Mon Fils Jésus en priant la Treizaine N° 10, Je veux qu’après le 13 vous la fassiez de nouveau jusqu’au 26 pour terminer.

Pour que vraiment Mes enfants, ce Noël Je puisse vous donner tous, vous tous bien préparés et purifiés à mon Fils Jésus.
En ce jour saint quand les Cieux et la Terre se réjouissent de la translation de Ma sainte maison Je vous bénis tous beaucoup et vous dis : Paix, Paix, Paix !

Et toi Mon très aimé et fils de grande prédilection Carlos Tadeu, combien de joie tu apportes à Mon Cœur en venant à la Fête de Mon Immaculée Conception
Oui, fils tu as retiré tant d’épées et d’épines de Mon Cœur et Moi à Mon tour J’ai placé dans ton cœur de nombreuses émeraudes mystiques d’espérance et de force, de nombreux rubis mystiques d’amour et de charité, de nombreuses tourmalines d’espérance, de prudence, de science, de nombreux saphirs de compréhension, de conseil, de crainte de Dieu, de magnanimité.

Oui, tu as un riche trésor dans ton cœur, Je t’ai beaucoup enrichi et Je viens aujourd’hui te dire solennellement Mon fils, pour que tu te souviennes toujours de ta venue ici en ce 8 décembre, Je te promets : que chaque 7 et 8 de chaque mois Je te donnerai la grâce de demander pour n’importe quelle ville du monde, que soient annulés les châtiments qui pendent sur elles comme des épées.

La ville que tu choisiras de ne pas être punie, le Seigneur ne la punira pas. Et Je te promets fils que qu’en ces jours, dans ces deux jours du mois de nombreuses âmes seront sauvées là et Je répandrai sur Mes enfants les torrents de Mes grâces maternelles.

Je fais tout cela parce que Je t’aime beaucoup et parce que Je désire te favoriser. Tu ne peux pas t’imaginer combien j’ai besoin de toi, tu seras très, très utile, très nécessaire pour mon fils Marcos non seulement quand je cesserai de lui apparaître et de lui parler, pour qu’il ne meurt pas de douleur, mais tu lui seras très nécessaire au moment des grâces mystiques que Je prépare encore pour lui à l’avenir.

Tu devras le soutenir pour qu’il ne défaille pas de tant d’amour et tant de grâces surnaturelles que Je lui donnerai. Tu seras le renfort et le soutien de son humanité. Et surtout à sa mort tu seras très nécessaire à ses côtés, pour qu’il puisse vraiment monter au Ciel sans tristesse et aussi sans douleur.

Enfin, tu seras nécessaire pour Mes Plans ici, non seulement du côté spirituel mais en d’autres choses que Je te confierai en leur temps. C’est pourquoi, prie, aie confiance, espère et sois certain que ta vie est dans Mes mains et rien ni même une petite paille, ou un petit grain ne tombe sur toi et touche ton corps si Je ne le permets pas, si Je ne le veux pas.

C’est pourquoi, Mon fils sois en paix et heureux parce que tu as au Ciel une puissante sentinelle, gardienne et Mère qui se dévoile pour toi tous les jours et jamais, jamais je ne te laisse.

Sur toi maintenant je répands Mes grâces spéciales, les Grâces de Ma Sainte Maison de Lorette et aussi sur Mon très aimé fils Marcos je répands maintenant de nombreuses et nombreuses grâces spéciales pour avoir fait le film de Ma Maison de Lorette, de cette Manifestation maternelle pour que Mes enfants Me connaissent, M’aiment plus, désirent être davantage Mes demeures, Mes maisons saintes.

Et toi fils Carlos Tadeu parce que tu es son consort tu reçois aussi ces grâces très spéciales de Mon Cœur Immaculé par les mérites de Mon fils Marcos Tadeu.

Et sur vous tous Ici Mes petits enfants chéris et bien-aimés je répands Ma bénédiction maternelle de Lorette, de Bonate et de Jacarei. »

Sainte Lucie :
« Bien-aimés frères et sœurs, Moi, Lucie, Lucie de Syracuse je Me réjouis de venir encore aujourd’hui à vous.

Demain vous célèbrerez ici Ma Fête anticipée. Je reviendrai avec Notre Reine pour vous bénir encore une fois. Et Je viens vous dire aujourd’hui de tout Mon cœur : vous savez que J’ai un Sanctuaire à Syracuse, soyez, vous, Mes sanctuaires vivants !

Soyez Mes sanctuaires vivants aussi, en vivant comme Moi dans l’amour de Dieu, dans la grâce de Dieu, en cherchant tous les jours les vertus, en cherchant à vaincre vos défauts.
Et surtout chaque jour à être saints comme Moi je suis sainte, la sainteté est l’amour, c’est aimer Dieu et faire Sa volonté, ceci est la sainteté.

Vivez la sainteté, c’est facile, c’est simple, ne vous compliquez pas ! Aimez Dieu, faites Sa volonté jour après jour avec foi, avec amour, avec humilité. Et alors vous serez vraiment parfaits aux yeux de Dieu comme je l’ai été.

Soyez Mes sanctuaires vivants en fuyant tous les jours le péché, les choses mondaines, en vivant toujours plus dans l’intimité de Dieu, avec la Mère de Dieu dans la prière. Pour qu’Elle vienne vraiment vivre en vous comme dans Son deuxième Ciel, Son jardin de délices, Sa demeure de grâce, Sa roseraie d’amour.

Soyez Mes sanctuaires vivants en imitant la vie d’union avec Dieu que J’avais par la prière, par l’ascèse, c'est-à-dire par l’effort continuel de monter toujours plus dans l’union avec Dieu par la méditation, par la lecture spirituelle, par la contemplation de Dieu, de Notre Très Sainte Reine, du Ciel.

Ah ! Mes frères et sœurs, le Ciel ! Le Ciel M’enchantait, le Ciel M’arrachait le cœur. Quand Je pensais au Ciel, à Mon Jésus qui M’attendait, à Ma Très Sainte Reine qui M’attendait là avec amour et que J’irai voir et embrasser, quand je pensais à Mon Père du Ciel qui était là rempli d’amour en M’attendant, Mon cœur fondait d’amour. Et même en étant au milieu du feu brûlée vive, en ayant les yeux arrachés, en étant traînée par des chars à boeufs et en même temps après avoir eu Ma gorge tranchée, rien de cela m’importait.

Rien de cela ne pouvait Me séparer de l’union avec Mon Dieu, Mon Père et Epoux de Mon âme. Le Ciel ! Le Ciel que Je voulais pour aller là pour aimer Dieu éternellement, Lui donner joie, amour perpétuels. Ce Ciel, ce Ciel a été Ma force, a été Ma lumière ont été les ailes qui M’ont fait voler bien haut dans le Ciel de la sainteté.

La nuit de la veille de Mon martyr le 12 décembre, quand la Mère de Dieu M’est apparue avec Mon Epoux divin dans Ses bras, Ils M’ont promis le Ciel. Quelle joie a ressentie Mon cœur, Je savais que Je n’irai jamais dans le feu de l’enfer pour être tourmentée par les démons dans ce feu terrible, jamais, jamais.

Je savais que je possédais déjà la vie éternelle, que je possédais le Ciel et cela M’a donné des forces pour accepter le feu, l’épée, les couperets et tout le reste.

Ah ! Mes frères et sœurs méditez le Ciel ! Comme on se trompe de ne pas méditer le Ciel ! Comme on pèche de ne pas méditer le Ciel et de ne pas aimer le Ciel, ne pas désirer le Ciel par-dessus tout.

Ah ! Mes frères et sœurs ! Comme est bienheureux celui qui peut dire comme Je disais déjà dans la vie mortelle. Je possède le Ciel, j’ai la vie éternelle, je n’irai pas en enfer. il n'y a pas de plus grands bonheur et richesse pour cette âme, de plus grand bien qu’elle ne pouvait recevoir du Seigneur, de plus grande gloire, de plus grand don des Mains de la Très Sainte Marie, de plus grande couronne, de plus grand trésor et de plus grand bonheur.

C’est déjà vivre le Ciel sur la Terre, c’est déjà vivre avec la paix du Paradis dans le cœur, c’est déjà vivre avec la joie du Ciel dans le cœur et c’est déjà même posséder Dieu dans le cœur, la seule chose qui manque c’est de le voir face à face.

Mais si déjà on Le possède, on se délecte, on s’en réjouit. Oh désirez le Ciel ! Désirez le Ciel avec ces merveilles qui vous attendent là, désirez le Ciel où Dieu vous embrassera en tant que Père envers son enfant, Notre Reine vous embrassera et vous serrera contre Son Cœur Immaculé, vous placera dans Ses bras Maternels et ne vous lâchera plus jamais.

Là où Nous, les Anges et les Saints nous vous aimerons tout le temps, vous embrasserons et vous donnerons à goûter, à profiter, à sentir les délices et merveilles que vous n’avez jamais vus ni sentis ici sur la Terre.

Croyez en cela, ayez la foi et pour l’amour du Ciel dites non aux choses mondaines qui veulent vous éloigner et vous voler ce Ciel. Ne permettez pas qu’un autre vienne et prenne votre couronne, honorez votre couronne, aimez votre couronne, désirez votre couronne, faites tout pour votre couronne et le Ciel sera vraiment vôtre.

Enfin, soyez Mes sanctuaires vivants, en priant Mon chapelet toutes les semaines, par lui je vais vous transformer en Mes sanctuaires vivants, sanctuaires du Seigneur, où le Seigneur sera vivant, régnant, actif, bienveillant, remplissant votre âme et vos vies de grâces sans fin, de joie et d’amour sans fin tous les jours.

Je vous aime et je t’aime spécialement aussi très aimé frère Carlos Tadeu, au moment de Mon martyr aussi je t’ai vu.
La Mère de Dieu t’a montré à Moi sur la Place de Syracuse où j’ai été martyrisée, je t’ai vu je t’ai aimé, j’ai offert Mon martyr que j’allais souffrir pour toi, pour que toi, dont je ne savais pas ni quand ni où tu viendrais au monde tu puisses aimer le Seigneur, aimer Marie, être saint, accomplir ta mission parfaitement.

Et c’est pour cela que le 13 de chaque mois qui M’est consacré en l’honneur de Mon martyr je te donnerai de nombreuses et nombreuses grâces. Et quand tu prieras Mon chapelet Je descendrai du Ciel vivante avec Agathe de Catane et aussi Saint Sébastien pour te bénir, pour te remplir de faveurs du Seigneur et pour vraiment te couvrir de Mon Manteau d’amour.

A vous tous très aimés frères et sœurs, je vous bénis avec amour de Syracuse, de Catane et de Jacarei. »

Saint Gérard :
« Mes frères et sœurs bien-aimés, Moi, Gérard Majella, je vous aime beaucoup et je vous bénis aujourd’hui, je viens vous demander de tout cœur : soyez des Rosaires vivants de la Mère de Dieu, en vivant dans sa grâce, dans Son amour et Son amitié, en vivant les exemples qu’Elle vous a donnés dans les mystères du Rosaire, en obéissant à Ses messages et en renonçant à tout ce qui s’oppose à Elle et se place contre Elle.

Soyez des Rosaires vivants en vivant continuellement une vie de prière dans ce sens, même en travaillant, étudiant ou prenant soin de vos taches journalières vous pouvez prier en recommandant tout ce que vous faites à Marie Notre Reine, en Lui consacrant tout et de temps à autre dans votre travail réciter les Actes d’Amour qui vous ont été enseignés Ici, surtout celui que Je vous ai enseigné.

Pour que vraiment, vous puissiez grandir tous les jours et vous enflammer de plus en plus dans la flamme d’amour du Cœur Immaculé de Marie jusqu’à devenir des Rosaires vivants embrasés d’amour.

Soyez des Rosaires vivants d’Amour en vivant comme J’ai vécu une grande union avec Elle, un grand amour pour Elle. Oui, Je L’appelais Ma fiancée céleste, Mon épouse céleste, Ma très chaste et divine épouse.

Vivez un amour pareil avec Marie, ayez-La comme fiancée divine, céleste, en vous donnant totalement à Elle, en travaillant pour Lui plaire, L’aimer, La louer, la faire connaître et aimée chaque jour plus. Et alors tout comme Elle s’est unie à Moi, Elle aussi s’unira à vous.

A cause de cette grande union et amour que j’avais avec Elle, Elle M’a donné la grâce de ne commettre aucun péché mortel, ni même véniel. Et Mes confesseurs ne réussissaient pas à trouver en Moi matière de péché.

Ainsi Elle a conservé Mon âme virginale toujours pure et si vous aussi vous avez pour elle cet amour, elle vous donnera aussi cette pureté innocente. Alors vous n’aurez pas de péchés à pardonner en vous, vous n’aurez pas de peines à expier ici sur la Terre avec des maladies et des souffrances où alors dans les flammes du purgatoire.

Vous n’aurez pas de châtiments, ni plus d’enfer pour vous. Et alors vous vivrez vraiment une vie angélique comme j’ai vécue, une vie céleste, divine comme j’ai vécue. Et alors vos cœurs exulteront vraiment d’amour et de joie.

Soyez des Rosaires vivants pour Elle, en vivant une vie complètement selon le Saint Rosaire que vous priez : dans l’amour, l’humilité, l’obéissance, la magnanimité, la longanimité, le conseil, la crainte de Dieu, pour que vraiment Elle puisse faire en vous Ses merveilles et montrer Sa merveilleuse Face au monde.

Bien-aimé frère Carlos Tadeu, tous les 16 de chaque mois Je te donnerai une bénédiction spéciale, c’est Mon jour. Je bénirai aussi Mon très aimé Marcos chaque 16 de chaque mois pour avoir fait le film de Ma vie et embrasé tant d’âmes d’amour pour le Seigneur, pour Ma très Sainte Reine à travers Moi.

Et toi parce que tu es son consort, son père spirituel tu recevras aussi la bénédiction, le trésor des mérites de Marcos Tadeu, et alors frère je te promets vraiment : je ferai de ta vie le Ciel sur la Terre, je ferai de ta vie une vie angélique, je donnerai, aussi y compris, des grâces consolatrices à tous ceux pour qui tu me demanderas le 16 de chaque mois.

Je fais cela parce que Je t’aime beaucoup, je t’estime beaucoup, je te veux à Mes côtés. Repose-toi en paix toujours parce que je suis toujours près de toi, je suis toujours à tes côtés Et vraiment, il n'y a même pas un coup de vent que je ne permette de te toucher sans que j’y consente.
Ni Je ne permets qu’une mouche se pose sur toi sans que j’y consente, sans que je ne voie. 
Pour cela tu ne dois jamais rien craindre, parce que je serai toujours avec toi et je te défendrai toujours des calomnies, obstacles ou quoi qu’il arrive. 
Parce que Je suis pour toi, Je suis en ta faveur et si Je Suis pour toi Celle qui M'aime aussi est celle qui te fera arriver à la fin.

Je vous bénis tous aujourd’hui avec amour de Muro Lucano, de Materdomini et de Jacarei. »

Marcos :
« Bien-aimée Mère, bien-aimés sainte Lucie et saint Gérard pouvez-vous toucher ces Chapelets que nous avons faits pour vos enfants ?

Très Sainte Marie :
« Chers enfants vous tous qui avez reçus les Chapelets que j’ai demandés à Mon petit enfant privilégié Marcos Tadeu de vous remettre sont un DON et un Cadeau de Mon Cœur. Recevez ce Chapelet comme signe de Mon Amour et de Ma Protection pour chacun de vous.
Conservez toujours ce Chapelet avec vous. Par lui Je vous donnerai de nombreuses et nombreuses grâces. Et vous tous Mes enfants qui recevez ces Chapelets que J’ai maintenant touchés avec Mon serviteur Gérard et Ma servante Lucie, dans les maisons où ils seront là sera Ma protection, Ma grâce, Mes Anges en gardant et protégeant cette maison de tout mal.
Et surtout, la maison qui aura ces Chapelets aura la même protection qu’avaient les Israélites en Egypte quand l’Ange du châtiment est passé.
Au temps des châtiments la maison qui aura ces chapelets ne sera pas touchée par le fléau de la colère de Dieu et les démons ne pourront pas attraper ceux qui les auront.
Je vous bénis tous avec amour maintenant, bonne nuit. »
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...